Documentaire de prospective, VOIR L’INVISIBLE donne la parole à des Inuits et matérialise à l’écran comment leurs peurs et leurs projets d’avenir pourraient s’incruster dans le paysage nordique à long terme.

Le film s’intéresse à l’esprit des lieux, la transformation des genres de vie, des paysages, des entités visibles et imaginaires liés aux changements climatiques qui permettront bientôt l’ouverture du mythique Passage du Nord-Ouest à la navigation maritime commerciale pour de plus longues périodes. Les objectifs du film sont de conscientiser le public aux enjeux auxquels font face les Inuits, de faire connaître leur culture, leur point de vue, de même que celui de plusieurs chercheurs dans le domaine, et d’aider la cause du Canada dans la reconnaissance de sa souveraineté dans le Passage du Nord-Ouest.                                          

 

Format : Haute définition

Durée : 48 minutes.

 

 

Louise Lamarre, Production, réalisation, scénarisation

 

Cinéaste-chercheure, professeure à l’École de cinéma Mel-Hoppenheim de l’Université Concordia, Louise a entrepris la réalisation de ce projet de recherche-création de manière indépendante. Spécialiste des effets spéciaux intra-caméra, elle met ici ses talents à profits pour appuyer le point de vue des Inuits et promouvoir leur culture  dans le contexte des changements climatiques et des enjeux de souveraineté dans le Passage du

Nord-Ouest, à l’aube de son ouverture à la navigation maritime commerciale pour de plus longue périodes.

 

À PROPOS

BEYOND SIGHT is a prospective documentary taking interest in the transformative perspectives of the Inuit people’s way of life, their landscapes, both visible and imaginary, in reaction to the opening of the North West Passage to maritime navigation for longer periods of time. Art works, myths and legends constitute a portion of the material for the film. Beyond Sight wants to transmit the spirit of the place while giving a voice to the contemporary Inuit denizens and Great North specialists. The film overlays within the actual Inuit landscape, cinematographic representations that foreground the people’s fears with respect to their changing environment, as well as their aspirations to a better future. The aim is also to support the cause of Canada in its battle for the international recognition of its sovereignty in the North West Passage.                          

 

Format: High definition

Length: 48 minutes.

 

 

Louise Lamarre, Producer, Director, screenwriter

 

Filmmaker-Researcher, Professor at the Mel-Hoppenheim School of Cinema, Louise produced this research-creation project independently. In-camera special effects specialist, she used her artistry to promote Inuit culture and support Inuit point of view in the context of climate change, sovereignty issues, and the opening of the North West Passage to commercial navigation.

ABOUT